Sortie à Paris, autour des religions

Deux classes de 5ème ont pu se rendre à Paris afin de visiter des lieux de cultes, en apprendre davantage sur les religions musulmane et catholique et faire ainsi le lien avec le programme d’histoire sur les différentes religions.

 

La matinée a été consacrée à la découverte de l'Institut de théologie de la Grande Mosquée de Paris. Les guides, incarnées par les responsables de la pastorale de Sainte-Thérèse, ont commenté la calligraphie hispano-mauresque et appris aux élèves les divers liens qui existent entre les architectures catholiques et musulmanes. Par exemple, la correspondance entre le minaret et le clocher, ou encore la chaire présente à l'église et que l'on retrouve également par la suite dans la salle de prière de la mosquée. Les élèves ont aussi eu la possibilité de visiter le patio, la bibliothèque, les jardins, la salle de conférence, etc ... Enfin, ils ont pu en apprendre davantage sur les 5 piliers fondateurs de l’islam.

 

Ensuite, afin de se rendre à la basilique Notre-Dame des Victoires, le petit groupe a marché 45 minutes sur les bords de la Seine. Ce parcours pédestre leur a permis de passer devant la cathédrale de Notre Dame, le musée du Louvres, et tant d'autres merveilles parisiennes.

 

En arrivant à la basilique, les élèves ont d'abord participé avec les religieuses et les pèlerins, de passage et habitués, à l'office du milieu-du-jour puis à une courte Messe.

Après le déjeuner, la sœur bénédictine chargée de l'accueil des visiteurs leur a fait visiter la basilique. À cette occasion, elle leur a dévoilé différents symboles présents dans ce lieu chargé d’histoire :

 

- En 1614, Louis XIII vient prononcer dans une église d'Aubervilliers le vœu de construire à Paris une église dédiée à la Vierge, s'il remporte une victoire militaire contre les Protestants. Exaucé en 1628, à la suite du siège de la Rochelle, il décide la construction de l'église Notre-Dame-des-Victoires.

 

- Par ailleurs, le frère Fiacre, religieux augustin au couvent Notre-Dame des Victoires, demande à la Vierge Marie un dauphin pour la France, en 1637. En effet le couple royal, marié depuis plus de 20 ans, n’a toujours pas d’enfant. Neuf mois plus tard jour pour jour, sa prière est exaucée : la reine Anne d’Autriche donne naissance le 5 septembre 1638 au futur Roi Louis XIV, et le prénomme Louis-Dieudonné. Voilà une victoire de plus pour Notre-Dame !

 

- Enfin, les plaques de marbre recouvrant les murs de l'église portent les remerciements gravés d'une multitude de pèlerins dont les prières se sont réalisées. On les appelle les ex-voto.

 

Une journée à Lisieux prévue pour tout le niveau 6ème, en juin 2020 ayant été annulée, cette visite a été une occasion pour les élèves, dès leur entrée en 5ème, de suivre les traces de Sainte-Thérèse et sa famille. Cette dernière affectionnait particulièrement Notre-Dame des Victoires. A plusieurs reprises, la famille Martin s’est confiée à la Vierge afin d’obtenir des guérisons et autres grâces. Plusieurs membres de la famille, dont Louis Martin, le papa, se sont régulièrement rendus à la basilique afin de prier et d’y faire dire des Messes. Une chapelle à l’intérieur de l’édifice leur est dédiée aujourd’hui.

 

Pour clore cette belle journée, les élèves ont participé à un atelier, en petits groupes. Ils devaient reconstituer le puzzle du portrait de Sainte-Thérèse, en répondant à diverses questions sur sa vie et son parcours.