Projet kamishibaï

Au cours de la première période, nous avons voyagé en Asie. Avec l'aide précieuse de la documentaliste Gaëlle Gaysse nous nous sommes lancés dans la création de kamishibaï à partir d'albums sur l'Asie. Les élèves ont d'abord choisi des albums puis par groupe de 2 ou 3, ont commencé par sélectionner des illustrations (environ 8). Ensuite, tout un travail d'écriture, puis de bricolage ont été réalisés pour fabriquer les butaï, à l'aide de calendriers en carton, et les décorer. Nous avons profité de la salle informatique pour taper les textes sur ordinateurs. Est venu ensuite le temps de s'entraîner à la lecture orale et à la manutention des supports. Enfin, pendant deux semaines, sur le temps du “ Silence on lit “, les élèves se sont rendus dans les classes de maternelle et celles du cycle 2 pour narrer leurs histoires. Ce fut une riche expérience.

Stéphanie Bard

photocollage_20223583916751.jpg
photocollage_20223691030775 2.jpg
photocollage_20223585847504.jpg
photocollage_20223584747380.jpg
photocollage_2022358573999.jpg
photocollage_20223691623137.jpg
photocollage_202235912148 2.jpg

Qu'est ce qu'un kamishibaï ?

 

Kamishibaï signifie littéralement : " théâtre de papier ". C’est une technique de contage d’origine japonaise basée sur des images qui défilent dans un butaï (théâtre en bois), équipé de petits ouvrants (ou non).

Un kamishibaï est composé d’un ensemble de planches cartonnées numérotées (généralement entre 11 et 15), racontant une histoire. Chaque planche met en scène un épisode du récit, le recto pour l’illustration, le verso pour le texte. Les planches sont introduites dans la glissière latérale positionnée au dos du butaï, dans l’ordre de leur numérotation.
En ouvrant les volets du butaï, le public découvre les illustrations tandis que le narrateur lit le texte en faisant défiler les planches les unes après les autres sous les yeux ébahis des spectateurs... et la magie opère !

Le kamishibaï est utilisé dans différents types de structures (crèches, haltes-garderies, R.A.M, médiathèques, bibliothèques, associations de lecture, écoles maternelles et élémentaires, collèges, centres de loisirs, orthophonistes, I.M.E, I.T.E.P., hôpitaux, prisons, maisons de retraite …).

Dans un monde envahi par les écrans de toutes sortes, le kamishibaï reste un outil fédérateur, de partage et de " vivre ensemble ", pour le bien-être de tous.

Sources : https://kamishibais.com/

csm_mediatheque_kamishibai_vignette_2966d62394.jpg