Les 3ème latinistes visitent l'Exposition sur Pompéi

Pompéi demandait incessamment secours, et criait jour et nuit du fond de son sépulcre, où elle n’était ensevelie qu’à moitié : « Fouillez ! Je suis là ! »

Alexandre Dumas

 

Suite à l'annulation dans le contexte de la crise sanitaire, du voyage des 4ème latinistes en Campanie, prévu initialement au printemps 2020, leur professeur, Mme Pelligri a œuvré pour permettre à ses élèves de réaliser une sortie culturelle dès leur entrée en classe de 3ème. A travers cette visite, les latinistes ont pu découvrir plus en détails et de façon vivante, la catastrophe causée par le volcan du Vésuve et qui a englouti la ville de Pompéi.

 

Nos élèves accompagnés de leurs encadrants se sont donc rendus le 6 octobre 2020 au Grand Palais à Paris pour découvrir l’exposition immersive " « Pompéi ». Voici leurs retours :

 

Une exposition immersive :

 

Il s’agit d’une exposition immersive c’est à dire mise en scène et animée. Nous avons ainsi pu observer beaucoup d’images et de vidéos projetées, accompagnées de sons pour accentuer l’immersion à Pompéi au Ier siècle. Toutes les 20 mn, une éruption réaliste du Vésuve était diffusée sur tous les murs de la salle pour nous procurer des impressions proches de la réalité et nous avions la possibilité de nous asseoir sur des gradins comme des spectateurs dans un amphithéâtre antique.

 

L’éruption du Vésuve :

 

La reconstitution de l’éruption du Vésuve (sur laquelle nous travaillons depuis la 4ème) nous a permis d’apprendre que la première date supposée était fausse. Grâce aux récentes fouilles, les archéologues ont découvert la date réelle : le 24 octobre 79 à 13h. Le Vésuve s’est réveillé brusquement après 800 ans d’inactivité. Tout d’abord un immense nuage en forme de pin parasol, composé de pierres, lave, gaz et cendres, s’est élevé du sommet. La nuée ardente s’est alors abattue sur la ville et ses habitants, carbonisant tout sur son passage. En 24h, Pompéi était engloutie pour plusieurs siècles.

 

Deux témoins de la catastrophe :

 

Pline l’Ancien est un naturaliste et écrivain qui a élevé son neveu Pline le Jeune qui lui s’est illustré dans le genre épistolaire (comme nous en 4ème !).

Pline le Jeune a écrit une célèbre lettre à l’historien Tacite racontant l’éruption du Vésuve. En allant porter secours à des habitants en danger, son oncle perdit la vie.

 

La domus pompéienne :

 

Les habitants des « domus » (maisons chez les Latins) sont des patriciens et plébéiens fortunés. Ces demeures comportent peu d’ouvertures et donnent sur la rue. On entre dans l’atrium, grande pièce servant d’espace public et d’accueil. Ensuite on accède au « tablinum » ( le bureau du maître) puis au « triclinium » (la salle à manger) qui reflète la richesse et le statut social de son propriétaire.

Fresques et mosaïques sont des caractéristiques de la décoration latine. Nous avons pu observer la restauration de la mosaïque de la maison d’Orion et d’immenses fresques murales de la maison de Vénus à la coquille.

 

Les objets du quotidien :

 

Les Latins connaissaient déjà des objets encore utilisés de nos jours aussi bien au niveau de la parure que de la vaisselle.

Nous avons pu voir de nombreux bijoux, des flacons, des pinces à épiler ou un miroir ainsi que des flûtes ou un grand cratère, sorte de vase servant à mélanger le vin et l’eau pour les banquets et décoré d’une frise de musiciens.

 

Les latinistes de 3ème D et E