IO SATVRNALIA !

IO BONA SATVRNALIA !

C’est en -153 que JANUARIUS, le mois de Janus, marque officiellement le début de l’année consulaire dans l'Empire romain. Jusque-là, c’était MARTIUS qui était considéré comme le début de l’année. Les raisons de ce changement ne sont pas vraiment connues, mais la symbolique de Janus a certainement été décisive : il est le dieu des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes. Il symbolise parfaitement le changement d’année !

Les fêtes romaines des Saturnales, du 17 au 24 décembre, terminaient l’année de manière festive, par des banquets, des échanges de cadeaux avec des petits mots gentils, popularisant la pratique des vœux de fin et de début d’année.

 

Les tribunaux et les écoles étaient fermés, les séances du sénat étaient suspendues. Il n'était permis d'entreprendre aucune guerre, ni d'exécuter un criminel, ni d'exercer aucun art que celui de la cuisine.

 

La foule envahissait les rues, de nuit comme de jour, aux cris de : IO SATVRNALIA ! IO BONA SATVRNALIA !

Afin de perpétuer cette tradition, les latinistes de 4ème écrivent des epistulae (lettres) en latin à des correspondants collégiens à Lugdunum (Lyon).

 

Voilà une nouvelle occasion de montrer que le latin n’est pas une langue morte mais une langue ancienne…