Les CM2 en visite culturelle à Paris

Lundi 27 mai les deux classes de CM2 se sont rendues dans la capitale.

Le matin, ils ont visité le musée des Invalides. Leur guide les a conduits dans la partie sur la première guerre mondiale. Ils ont pu voir des tenues de soldats, des armes, des objets fabriqués par les Poilus, une maquette de la vie dans les tranchées….

 

Ils ont ainsi découvert les conditions de vie pendant la Grande Guerre. Des élèves ont été choisis pour lire une lettre écrite par un soldat à son épouse. Ce courrier décrivait les horreurs de cette guerre.

 

A l’issue de cette visite, les élèves se sont rendus dans le dôme pour contempler le tombeau de Napoléon.

Vers midi, les élèves se sont rendus dans un joli square pour pique-niquer.

Les enfants ont ensuite repris le bus en direction de l’Opéra Garnier.

Après une observation attentive de la façade, ils sont entrés dans l’Opéra et ont vu les somptueuses salles : la rotonde des abonnés toute bleue, le bassin de la Pythie, le salon de la Lune, celui du soleil ou encore du glacier. Ils ont gravi les marches du grand escalier où un artiste a exposé deux grands pneus dorés à l’occasion des 350 ans de l’Opéra.

Du haut des foyers richement décorés, les élèves ont pu s’essayer à observer et critiquer les visiteurs comme on le faisait à l époque. Ils sont ensuite entrés dans une loge pour observer la magnifique salle de spectacle et son somptueux lustre de 7 tonnes.

Ils ont poursuivi leur visite dans un immense salon qui ressemble beaucoup à la galerie des glaces de Versailles. Après une photo de groupe devant la grande cheminée, les enfants se sont rendus sur la loggia pour observer la seule avenue de Paris sans arbres. Avant de partir, ils ont pu admirer les superbes costumes exposés dans les vitrines. La journée s’est clôturée par un goûter sur les marches extérieures de l’opéra au son d’un guitariste très aimable. 

 

Quelle belle journée !

Les enfants racontent...

Yvana : Nous sommes allés dans un salon qui n’était pas vraiment terminé. J’ai appris que Charles Garnier n’avait pas fini complètement l’opéra car il voulait y mettre un restaurant.

Marine : J’ai bien aimé écouter l’histoire du fantôme de l’opéra.

Benoît : j’ai appris que les Invalides possédaient un hôpital où l’on soignait des militaires blessés ou invalides. Dans le musée, j’ai découvert ce qu’étaient des propagandes. On a parlé de l’affaire Dreyfus, de la bataille de la Marne... On a vu une vraie tenue de soldat recouverte de gadoue.

Adam : Dans le jardin des Invalides, il y avait pleins de lapins et de terriers. Sur les marches de l’Opéra, j’ai aimé l’ambiance. Le musicien nous a dit bonne route dans son micro lorsqu’on montait dans le bus.