RÉFUGIÉ.E.S EN 9 LETTRES

Pour débuter la nouvelle année, les élèves de 6ème ont eu la chance d’assister à la représentation de la pièce de théâtre "Réfugié.e.s en 9 lettres".

Cette pièce de théâtre destinée au jeune public est l’œuvre de la Spark Compagnie. Elle raconte avec justesse et pédagogie les destins de réfugiés et la douleur de quitter sa terre natale.

Il y a des dessins au tableau, de la musique jouée en direct, une histoire avec des mots posés sur chacune des situations.

Ce spectacle permet de mieux décrypter l'actualité et de faire comprendre aux enfants les épopées humaines entre Europe et Méditerranée. Il délivre aussi un message fort : Il est possible de s'aimer, d'accueillir et de vivre ensemble.

 

C’est une formidable leçon de partage qui donne envie d'ouvrir ses bras vers l'autre.

Les enfants racontent...

Cette pièce ne ressemblait pas à une pièce de théâtre que j'avais déjà vue. Elle n'était pas jouée par des acteurs mais une narratrice racontait l'histoire. Une autre femme dessinait, peignait, collait des magnets sur un tableau pour que l'on imagine mieux l'histoire. Deux hommes jouaient de la musique avec des instruments qui venaient de pays différents. 

Valentine

J'ai regretté que le spectacle soit si court mais cela nous a laissé le temps d'imaginer la suite de la vie de ces personnages (...). Mes amies et moi avons eu peur quand les avions ont bombardé les immeubles car la musique était effrayante.

Lou Ann

Les musiciens et même toute la troupe ont bien choisi leurs instruments car on ne les voit pas tous les jours. Ils ont trouvé une autre sorte de musique qui allait bien avec l'histoire, surtout avec le vieux monsieur qui s'est fait emporter par le tsunami. Cela m'a donné envie de participer encore plus au cours de musique.

Raphaël

C'est émouvant car on se rend compte des difficultés rencontrées par d'autres personnes et on réalise que l'on a de la chance de ne manquer de rien et d'être dans un pays sans guerre ni tsunami. 

Margot

Refuge
Egalité
Fuite
Union
Galère
Indulgence
Épuisés
Enfance
Solidarité
Margot